Comment bien intégrer vos Employés Internationaux ?

L’intégration d’un employé est simple lorsqu’il s’agit d’un salarié recruté dans son propre pays. En revanche, dès que l’employé est originaire d’un pays différent, il peut s’avérer plus compliqué pour lui de trouver sa place… 

L’incorporation des employés internationaux est une problématique bien réelle, mais qui n’a rien d’insoluble. Il existe en effet des procédés que les R.H. mettent en place afin d’améliorer l’intégration des nouvelles recrues expatriées. Un programme d’intégration réussi peut aider à réduire les tensions socio-culturelles entre les employés ainsi qu’au sein de leurs familles, mais pas seulement. Une intégration optimale permet à l’entreprise d’éviter des coûts considérables en s’assurant que les rôles, responsabilités et missions de chacun soient clairement définies.

Quelques conseils simples afin de mieux intégrer les employés internationaux:

  1. Expliquer clairement le rôle et les responsabilités demandés avant de proposer une offre d’emploi. Un malentendu peut vite devenir décourageant pour un nouvel employé, surtout s’il n’est pas dans son pays d’origine.
  2. Créer et soumettre un planning concis dès le premier jour. Soyez certain d’y inclure les réunions officielles et officieuses, les activités sociales, les démarches administratives ainsi que les formations professionnelles organisées par votre entreprise. Enfin, attendre le moment opportun pour donner du travail à votre nouvelle recrue l’aidera à se sentir utile.
  3. Répondre à toutes les questions d’ordre non professionnel de votre nouvel employé et lui indiquer de quelle manière l’entreprise peut l’épauler en dehors de sa vie professionnelle. Cela peut inclure les avantages du poste, la vie en dehors du bureau, une nouvelle école pour ses enfants, l’adresse d’un médecin ou d’une salle de sport.
  4. Avoir à jour tous les justificatifs et papiers administratifs concernant votre nouvelle recrue. Retenez bien que des documents supplémentaires peuvent être requis pour des recrues expatriées. Soyez certains de leur expliquer les différences entre les démarches à effectuer dans leur pays d’origine et leur pays d’expatriation.
  5. Présenter le nouvel employé à ses collègues afin de leur donner la possibilité de faire connaissance. Placer la nouvelle recrue sous la tutelle d’un mentor ou d’un collègue de même origine ou parlant la même langue peut être une bonne solution:  ils auront surement des points en commun. Organiser un déjeuner afin de présenter le nouvel employé à son arrivée permet une introduction moins formelle.
  6. Ne pas oublier que la mise en place de l’espace de travail n’est pas qu’accessoire. Avoir un bureau bien équipé ainsi que les différents accès et logiciels adaptés à son travail permettra à la nouvelle recrue de se sentir plus à l’aise.
  7. Le processus d’intégration n’est pas limité au premier jour. Soyez sûr de l’appliquer les 30 premiers jours et n’hésitez pas à planifier des rapports réguliers tout au long de l’année afin de rassurer le nouvel employé sur ces missions et sa position au sein de l’entreprise. Ces rapports réguliers sont aussi une bonne opportunité de s’assurer de son intégration.
  8. Inclure dans le programme d’intégration la famille de l’employé peut aussi être bénéfique. Prenez en considération les besoins d’une famille relocalisée et voyez comment vous pouvez leur fournir une assistance.
  9. Faites savoir à votre nouvel employé que vous et vos collègues êtes disponibles pour toutes questions ou informations même si celles-ci ne sont pas directement en lien avec le travail. Une partie du stress ressenti au moment d’une expatriation est due à l’ensemble des différences qui l’entourent ainsi qu’aux efforts d’ajustements qu’il doit fournir.

Suivez ces conseils et votre nouvel employé expatrié se sentira comme s’il était chez lui, même à des milliers de kilomètres de distance de son pays d’origine.